Est-il possible à l’héritier de révoquer sa renonciation ?

Tant que la prescription de cinq (5) ans n’est pas acquise contre lui, l’héritier peut révoquer sa renonciation en acceptant la succession purement et simplement, si elle n’a pas été déjà acceptée par un autre héritier.

Cette acceptation rétroagit au jour de l’ouverture de la succession, sans toutefois remettre en cause les droits qui peuvent être acquis à des tiers sur les biens de la succession, soit par prescription, soit par actes valablement faits avec le curateur à la succession vacante.

Article 58 de la loi n° 2019-573 du 26 juin 2019 relative aux successions