Devant quelle autorité exerce-t-on ce droit ?

Toute déclaration en vue d’acquérir la nationalité ivoirienne par les personnes bénéficiaires, est souscrite devant le Procureur de la République ou le Substitut résident du ressort dans lequel le déclarant a sa résidence qui la transmet au ministre chargé de la Justice.

Article 3 de la loi n° 2013-653 du 13 septembre 2013 portant dispositions particulières en matière d’acquisition de la nationalité par déclaration