Les permissions exceptionnelles doivent-elles être autorisées par l’employeur ?

Oui.

Toute permission de cette nature doit faire l’objet d’une autorisation préalable de l’employeur, soit par écrit, soit en présence d’un représentant du personnel.

En cas de force majeure rendant impossible l’autorisation préalable de l’employeur, la présentation des pièces justifiant l’absence doit s’effectuer dans les plus brefs délais et, au plus tard, dans les quinze (15) jours qui suivent l’événement.

Si celui-ci se produit hors du lieu d’emploi et nécessite le déplacement du travailleur, l’employeur accordera un délai de route de deux (2) jours lorsque le lieu où s’est produit l’événement est situé à moins de 400 kilomètres et 3 jours au-delà de 400 kilomètres. Ces délais de route ne seront pas rémunérés.

En ce qui concerne les autres membres de la famille, non cités ci-dessus, une permission de deux (2) jours peut être accordée en cas de décès et d’un (1) jour en cas de mariage. Ces absences ne sont pas payées.

Article 25.12 de la loi n° 2015-532 du 20 juillet 2015 portant Code du Travail