Un mineur devenu majeur ou émancipé a-t-il le droit d’attaquer l’acte nul ou rescindable qu’il a souscrit ?

Non.

Le mineur devenu majeur, ou émancipé ne peut plus attaquer l’acte nul ou rescindable qu’il a souscrit, lorsqu’il l’a ratifié après sa majorité ou son émancipation.

La ratification peut être expresse ou tacite.

Article 39 de la loi n° 2019-572 du 26 juin 2019 relative à la minorité