10 – Qu’encourt la personne qui a bénéficié d’une libération conditionnelle et qui n’observe pas les mesures énoncées dans la décision de mise en liberté conditionnelle ?

En cas de nouvelle condamnation pénale, d’inconduite notoire, d’infraction aux conditions ou d’inobservation des mesures énoncées dans la décision de mise en liberté conditionnelle, le ministre de la Justice peut prononcer la révocation de cette décision, sur avis du juge de l’application des peines.

En cas d’urgence, l’arrestation peut être provisoirement ordonnée par le juge de l’application des peines du lieu où se trouve le libéré, le ministère public entendu, et à charge de saisir immédiatement le ministre de la Justice. 

Article 738 de la loi n° 2018-975 du 27 décembre 2018 portant code de Procédure pénale