18 – Arrive-t-il que le juge d’instruction prescrive à l’encontre d’une personne en détention préventive l’interdiction de communiquer ?

Oui.

Le juge d’instruction peut prescrire à l’encontre de la personne en détention préventive l’interdiction de communiquer pour une période de dix (10) jours avec toute personne autre que son avocat.

Cette mesure peut être renouvelée, mais pour une nouvelle période de dix (10) jours.

Article 169 de la loi n° 2018-975 du 27 décembre 2018 portant code de Procédure pénale