Qu’en est-il pour le mineur placé sous tutelle qui demande son émancipation ?

En cas de tutelle, le mineur peut être émancipé si le conseil de famille, saisi à la requête du tuteur, d’un de ses membres ou du mineur, l’estime opportun eu égard à la personnalité et à l’intérêt du mineur.

En ce cas, l’émancipation est prononcée par le juge des tutelles au vu de la délibération qui l’a autorisée.

Article 122 de la loi n° 2019-572 du 26 juin 2019 relative à la minorité