Un héritier est-il autorisé à demander un nouveau délai en cas de poursuite dirigée contre lui ?

Oui.

Après l’expiration des délais de prescriptions l’héritier, en cas de poursuite dirigée contre lui, peut demander un nouveau délai, que le tribunal saisi de la contestation accorde ou refuse suivant les circonstances.

Les frais de poursuite, dans le cas ci-dessus sont à la charge de la succession, si l’héritier justifie, ou qu’il n’avait pas eu connaissance du décès et que les délais ont été insuffisants, soit à raison de la situation des biens, soit à raison des contestations survenues : s’il n’en justifie pas, les frais restent à sa charge personnelle.

Articles 44 et 45 de la loi n° 2019-573 du 26 juin 2019 relative aux successions