Que se passe-t-il lorsque celui à qui une succession est échue est décédé sans l’avoir répudiée ?

Lorsque celui à qui une succession est échue est décédé sans l’avoir répudiée, expressément ou tacitement, son héritier peut la répudier de son chef.

Si les héritiers ne sont pas d’accord pour répudier la succession, elle est réputée acceptée sous bénéfice d’inventaire.

Article 41 de la loi n° 2019-573 du 26 juin 2019 relative aux successions