Les donations entre vifs elles excéder le quart des biens du disposant qui laisse des enfants ?

Non.

Les libéralités par acte entre vifs ne peuvent excéder le quart des biens du disposant si, à son décès, il laisse des enfants ou des descendants d’eux.

Article 14 de la loi n° 2020-669 du 10 septembre 2020 relative aux libéralités