A qui appartient l’action en révocation pour cause d’ingratitude ?

L’action en révocation pour cause d’ingratitude appartient au donateur.

En cas d’atteinte à la mémoire du donateur par le donataire, l’action en révocation appartient aux héritiers du donateur.

Article 55 de la loi n° 2020-669 du 10 septembre 2020 relative aux libéralités