02 – Cas pratique de calculs des droits de départ négocié

La société RES située à Bingerville a accordé à Madame Gnon Désirée un salaire fixe de 150 000 F de 2005 au 31/5/2008.

Madame Gnon Désirée à obtenu, lors de son départ définitif de l’entreprise, une prime incitative de départ correspondant à 12 mois de salaires et une indemnité de départ de 980 000 F.

Le départ de l’entreprise est prévu pour le 31/5/2008.

Suite aux différents calculs effectués, son indemnité compensatrice de congés payés et l’indemnité compensatrice de préavis sont respectivement de 60 000 F et 150 000 F.

La gratification n’existe pas à RES.

Quels seront les droits de Madame Gnon Désirée ?