Sur quoi est basée la rémunération du coordonnateur en matière de sécurité et de protection de la santé ?

La rémunération tient compte, notamment, du temps passé sur le chantier par le coordonnateur et, le cas échéant, des frais de fonctionnement occasionnés par la mise en place du collège interentreprises de sécurité, de santé et des conditions de travail, en particulier, des frais de secrétariat.

Le coordonnateur veille, à ce que les principes généraux de prévention soient effectivement mis en œuvre.

Il exerce ses missions sous la responsabilité du maître d’ouvrage.

Articles 51 et 52 de la loi n° 2019-576 du 26 juin 2019 instituant le Code de la construction et de l’habitat