La personne qui travaille pour son propre compte peut-elle assurer sa retraite ou bénéficier d’une couverture sociale auprès de la CNPS?

Oui.

La personne qui travaille pour son propre compte peut se déclarer comme travailleur indépendant.

La CNPS considère comme travailleur indépendant, toute personne exerçant une activité professionnelle lui procurant un revenu, quelle que soit sa nature, pour son propre compte ou en qualité de mandataire non salarié.

Il s’agit notamment :

1°) des travailleurs du monde agricole

2°) des commerçants

3°) des transporteurs

4°) des artistes

5°) des libéraux (pharmacien, notaire, avocat, géomètre, architecte …)

6°) des sportifs

7°) artisans

8°) des religieux

9°) des ivoiriens de la diaspora (dans les pays n’ayant pas de convention de sécurité sociale avec la Côte d’Ivoire).

Les taux de cotisations sont :

1°) Pour une couverture de base que sont l’indemnité journalière et la retraite, le taux est de 12 % des montants de cotisation :

a) Artisans : Revenu plancher mensuel : 45.000 FCFA pour une cotisation mensuelle de 5.400 FCFA ;

b) Artistes et professionnels des médias et événementiels :
Revenu plancher mensuel : 45.000 FCFA pour une cotisation mensuelle de 5.400 FCFA ;

c) Sportifs : Revenu plancher mensuel : 30.000 FCFA pour une cotisation mensuelle de 3.600 FCFA ;

d) Religieux : Revenu plancher mensuel : 50.000 FCFA pour une cotisation mensuelle de 6.000 FCFA ;

e) Exploitants agricoles : Revenu plancher mensuel : 45.000 FCFA pour une cotisation mensuelle de 5.400 FCFA ;

f) Transporteurs : Revenu plancher mensuel : 75.000 FCFA pour une cotisation mensuelle de 9.000 FCFA ;

g) Commerçants : Revenu plancher mensuel : 30.000 FCFA pour une cotisation mensuelle de 3.600 FCFA ;

h) Exploitants miniers : Revenu plancher mensuel : 50.000 FCFA pour une cotisation mensuelle de 6.000 FCFA ;

i) Professions libérales : Revenu plancher mensuel : 150.000 FCFA pour une cotisation mensuelle de 18.000 FCFA

2°) Une couverture complémentaire de retraite pour les revenus supérieurs à 180.000 FCFA au taux de 9% est appliquée.

Les risques couverts, dès lors que les conditions sont remplies, sont la maladie, l’accident à caractère professionnel ou non, la maternité, la pension de retraite (viagère), l’allocation unique et la réversion des droits en cas de décès.

Source : www.cnps.ci