L’ADOPTION SIMPLE

01 – Quand  l’adoption simple est permise ?

02 – L’adoption simple confère-t-elle le nom de l’adoptant à l’adopté ?

03 – L’adopté par le mécanisme de l’adoption simple reste-t-il membre de sa famille d’origine ?

04 – L’adoption simple interdit-elle à l’adopté d’épouser un enfant de l’adoptant ?

05 – Qui est investi des droits de l’autorité parentale dans l’adoption simple ?

06 – Quelles règles d’administration s’appliquent à l’adopté ?

07 – Le lien de parenté résultant de l’adoption s’étend-il aux enfants de l’adopté ?

08 – L’adopté doit-il s’éloigner de sa famille d’origine ?

09 – Comment est partagée la succession de l’adopté qui meurt sans descendants ?

10 – L’adoption conserve-t-elle tous ses effets en dépit de l’établissement ultérieur d’un nouveau lien de filiation ?

11 – Quel est le caractère essentiel de l’adoption simple ?

12 – Le jugement d’adoption doit-il être motivé ?

13 – La révocation de l’adoption simple fait-celle cesser tous les effets de l’adoption ?

14 – L’adoptant peut-il être déchu des attributs de l’autorité parentale