L’adoption plénière confère-t-elle à l’enfant une filiation qui se substitue à la filiation d’origine ?

Oui en principe.

L’adoption plénière confère à l’enfant une filiation qui se substitue à la filiation d’origine ; l’adopté cesse d’appartenir à sa famille par le sang, sous réserve des prohibitions au mariage prévues par la loi.

Toutefois, l’adoption de l’enfant du conjoint laisse subsister sa filiation d’origine à l’égard de ce conjoint et de sa famille. Elle produit pour le surplus, les effets d’une adoption par deux époux.

Article 27 de la loi n° 2019-987 du 27 novembre 2019 relative a l’adoption