La preuve contraire avancée par le réclamant de la filiation est-elle autorisée ?

Oui.

La preuve contraire peut se faire par tous moyens propres à établir que le réclamant n’est pas l’enfant de la mère qu’il prétend avoir, ou la maternité prouvée, qu’il n’est pas l’enfant du mari de la mère.

Article 14 de la loi n° 2019-571 du 26 juin 2019 relative à la filiation