La femme ivoirienne qui épouse un étranger peut-elle conserver la nationalité ivoirienne ?

Oui.

La femme ivoirienne qui épouse un étranger conserve la nationalité ivoirienne, à moins qu’elle ne déclare expressément, avant la célébration du mariage, qu’elle répudie cette nationalité.

La déclaration peut être faite sans autorisation, même si la femme est mineure.

Cette déclaration n’est valable que lorsque la femme acquiert ou peut acquérir la nationalité du mari, par application de la loi nationale de celui-ci.

La femme est, dans ce cas, libérée de son allégeance à l’égard de la Côte d’Ivoire à la date de la célébration du mariage.

Article 51 de la loi n° 61-415 du 14/12/1961 portant Code de la nationalité ivoirienne