La contestation de la légitimité d’un enfant dont le père ou la mère est décédé mais prouvée par une possession d’état est-elle possible ?

Non.

Nul ne peut contester la légitimité d’un enfant, dont le père ou la mère est décédé, les fois que cette légitimité est prouvée par une possession d’état qui n’est point contredite par l’acte de naissance.

Article 43 de la loi n° 2019-570 du 26 juin 2019 relative au mariage