04 – NOEL KOUADJANE : PÈRE ADORABLE ET ÉPOUX AIMANT ET RESPECTUEUX

Lorsque l’ami intime et fidèle de Noël KOUADJANE, M. AKANZA Joseph a dit aux enfants de faire un témoignage à la veillée du mercredi  12 janvier 2022 à l’église BON PASTEUR de la Riviera III, voici ce que sa fille a rédigé :

 » Merci beaucoup papa de nous avoir donné une si belle éducation et de t’être battu pour nous et pour toi jusqu’au bout. Tu resteras à jamais gravé  dans nos mémoires et nos cœurs avec de si beaux souvenirs. Nous resterons toujours soudés pour toi. On t’aime très fort papa et on sait que tu es heureux là où tu es« ;

Oui en ce qui me concerne, c’était mon époux et mon mentor.

Un époux aimant et respectueux.

Mon mentor de par son intelligence, son intégrité et ce petit quelque chose qui faisait qu’il parvenait aisément à agencer les lois de différentes matières et pour faire ressortir la solution de droit indiscutable.

Noël jouait avec le droit et tous ceux qui l’écoutaient ressentaient une immense satisfaction.

Noël était fort !

Il me disait souvent : « Tu ne cherches pas à savoir comment je fais » et moi de lui dire en riant « Ma tête (en parlant de son intelligence) est là. Pourquoi veux-tu que je me fatigue« 

Oui. Ma « tête » est parti le vendredi 26 novembre 2021 après vingt-et-un (21) ans de mariage.

Une anecdote : « En 2019, Noël a été très malade au point où il avait passé des jours en salle de réanimation et nous avons pensé qu’il s’en irait mais Dieu a permis qu’il reste en vie. Néanmoins, il a perdu l’usage de ses membres inférieurs et ne parlait pas. Il avait perdu également la mémoire et me demandait très souvent « Nous sommes en quelle année ?« . Vous ne croirez pas certainement mais Noël se rappelait de tout ce qui était lié au Droit et citait les articles de droit sans sourciller »

Sacré Noël !

En plus, inscrit à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne en 2014,  dans ce tourbillon de galère, Noël a continué de bosser  bien que souffrant de l’insuffisance rénale et a achevé sa thèse de Doctorat avec pour thème : « Le contentieux judiciaire des investissements privés portuaires (dans les états riverains du golfe de Guinée, signataires du traité OHADA) » qu’il a fait déposer en juillet 2021.

Du fait de ta générosité et ton intégrité dans tes décisions rendues en tant que juge, je prie Dieu afin que ta dernière demeure soit près de Dieu.

Pour moi et tes enfants que tu as laissé sur cette terre des hommes,  intercède pour que Dieu nous protège de toute persécution.