« …C’est de l’ignorance de nos droits que l’arbitraire tire sa force »

POUR VOS COMMANDES : (225) 07 08 08 08 42

800 CONNEXIONS À DES SITES PORNOGRAPHIQUES EN 1 MOIS ENTRAÎNANT LE LICENCIEMENT POUR FAUTE GRAVE DU SALARIE

Dans l’arrêt du 3 octobre 2018, (c. cass. 3 oct. 2018, n°17-13089) le salarié s’était connecté plus de 800 fois en 1 mois à des sites pornographiques sur son ordinateur professionnel ; il avait aussi « stocké des données de cette nature sur un disque dur externe lui appartenant, rapporté et utilisé sur son lieu de travail ».

Dès lors, le licenciement pour faute grave est quasi inévitable.

Il est aussi conseillé aux salariés de lire attentivement les chartes d’utilisation d’internet dans l’entreprise et de les respecter.

Les salariés doivent aussi proscrire les connections à des sites pornographiques sur leurs ordinateurs professionnels, faute de quoi ils risquent un licenciement pour faute grave.

Source : www.village-justice.com